Sign in / Join

Comment fonctionne une autorisation de découvert ?

Un découvert autorisé obéit à des règles bien définies. Un droit de découvert fait appel à un certain privilège qu’une banque accorde à sa clientèle pour une contrepartie. En pratique, comment cela marche donc ? Quelle est la conduite à tenir ? Pour en savoir plus, lisez ce qui suit.

Une autorisation de découvert vous permet de présenter un solde négatif

Un solde négatif suppose que vous êtes en dessous de zéro franc, c’est-à-dire en situation de dette. C’est déjà le droit de découvert qui est mis en jeu. Avec le concours de la banque, vous pouvez continuer vos achats même avec ce solde négatif, mais jusqu’à un seuil donné : c’est le plafond de découvert à ne pas dépasser.

A lire également : Pourquoi choisir une banque mutualiste ?

Dans un délai fixé, vous devez rembourser cet emprunt tout en vous acquittant des agios, la contrepartie de la banque. Il est fonction :

  • de la durée nécessaire pour le remboursement complet du prêt ;
  • du montant de découvert ;
  • du taux d’intérêt de la banque.

Votre conseiller bancaire peut vous dire si vous êtes éligible au droit de découvert.

A lire aussi : Comment effectuer un paiement en ligne avec une carte Visa ?

Comment identifier le plafond de découvert le plus adéquat ?

Pour déterminer le plafond de votre découvert le plus adéquat, il vous suffit de passer en revue vos découverts sur les 12 derniers mois. Vous pourrez alors identifier le découvert le plus pertinent en rapport avec votre profil bancaire.

Il faut néanmoins rappeler que faire recours au découvert autorisé n’est souvent pas conseillé à cause du retour sur investissement qu’il demande. Certes, la banque vous accorde ce confort bancaire, mais cela n’est pas aussi gratuit comme vous pouvez le penser.

Et si vous devez nécessairement y recourir, ne faites pas une sélection au pifomètre. Vous pouvez prendre en considération les critères suivants :

  • une évaluation réelle de vos besoins ;
  • une méthode fiable pour déterminer l’offre la plus appropriée ;
  • une évaluation de votre capacité à faire face à un dépassement du découvert autorisé.

Pour les points cités, un conseiller bancaire pourra vous aider à trouver la bonne formule.

Que se passe-t-il en cas de déplacement de la limite de découvert établi ?

Lorsque vous dépassez le plafond de découvert autorisé, deux situations peuvent survenir : votre compte revient à l’état initial, c’est à dire sans droit de découvert et des agios supplémentaires peuvent être facturés.

Vous devez vous rappeler qu’une autorisation de découvert se gère prudemment et il faut tout mettre en œuvre pour ne pas excéder. Quel que soit le taux d’agios qui sera calculé, il ne peut en aucun cas excéder celui fixé par la banque de France. Cependant, cela ne doit pas être pour vous une occasion de laisser-aller.

Les conséquences ne sont pas négligeables. Vous perdez en crédibilité et votre découvert ne sera plus d’actualité.