Sign in / Join
risque financier

Comment gérer le risque financier et les contrats

Les défis des entreprises sont multiples. En plus de viser l’expansion de leurs activités, ces structures doivent trouver les stratégies qui favorisent une meilleure gestion des risques financiers et des contrats. Bien entendu, le commun des mortels estime que cette tâche relève de la responsabilité de la direction administrative et financière. Pour accompagner cette subdivision, ce billet se propose d’apporter quelques directives pour mieux relever ce défi.

Identifier les risques financiers potentiels

Le risque financier dans les entreprises est intimement lié aux opérations ayant une incidence financière. C’est pourquoi les entreprises doivent prendre le soin d’identifier les menaces auxquelles elles s’exposent lors de la définition des objectifs.

Lire également : Quel statut pour travailleur indépendant ?

D’ailleurs, dans le monde des affaires, les entrepreneurs sont confrontés aux risques :

  • d’impayés ;
  • de liquidités ;
  • de taux d’intérêt ;
  • de change ;
  • liés à l’environnement de l’entreprise.

Hormis ces éléments, d’autres risques peuvent survenir en fonction de la conjoncture. C’est le cas des crises sanitaires. Ainsi, en déterminant chaque type de menaces, les organisations peuvent penser aux équipes et aux spécialistes capables de trouver les stratégies adéquates.

Lire également : Quelles sont les méthodes marketing utilisées pour générer de lead ?

Embaucher un trésorier d’entreprise compétent

Les crises économiques successives ont engendré de profonds changements au sein des équipes de gestion financière. Le trésorier d’entreprise est l’un des profils qui jouent désormais un rôle capital dans la gestion des risques financiers. Il a pour mission d’optimiser les flux financiers afin d’équilibrer la trésorerie et la dette d’une société.

De ce fait, il est mieux placé pour aider la société à faire face notamment aux risques de change, de taux d’intérêt et de liquidités. Ainsi, ce dernier doit être capable de :

  • suivre régulièrement les marchés de taux de change ;
  • avoir une proximité avec les banques pour appréhender les évolutions futures ;
  • exiger les paiements en euros ;
  • compenser les créances de l’entreprise dans une devise unique.

Compte tenu de ces tâches complexes, il est primordial que les compétences de ce spécialiste ne souffrent d’aucune insuffisance.

Faire appel à un risk managerrisque financier

 

Le trésorier d’entreprise n’a pas les facultés de gérer tous les types de menaces auxquels s’exposent les organisations. Comme vous venez de le constater, il y a certains paramètres qui ne relèvent pas de sa responsabilité. Il s’agit, notamment des risques de crédit et ceux liés à l’environnement de l’entreprise.

Il est donc possible de faire appel à un risk manager. En plus d’être un expert en crédit management, il est suffisamment outillé pour étudier chaque aléa et trouver des processus spécifiques.

Ce spécialiste peut exercer à l’intérieur comme à l’extérieur de l’entreprise. En tout état de cause, il travaille en synergie avec la direction administrative et financière et le conseil d’administration.

S’approprier un logiciel de gestion des contrats

La stratégie de gestion des contrats est un autre défi majeur des organisations surtout quand celle-ci se fait de façon manuelle. Pourtant, l’incidence de cette tâche n’est plus à démontrer. Pour cette raison, les chefs d’entreprises peuvent penser à un logiciel de gestion des contrats pour aller plus vite et pour être plus professionnels.

Grâce à son automatisation, cet outil permet d’avoir une idée claire sur :

  • le respect des délais ;
  • la conformité des conditions de paiement ;
  • le respect des processus de travail établis.

Bien entendu, cela permet de limiter les risques dus à la mauvaise gestion des contrats qui ne sont pas sans conséquence sur l’expansion des activités.