Sign in / Join

Comment investir dans l’immobilier en Espagne ?

L’Espagne est le nouvel Eldorado pour investir dans l’immobilier. La fiscalité y est plus souple et les investissements sont plus rentables. On vous explique en neuf étapes la démarche pour investir dans l’immobilier en Espagne.

Avoir son NIE

Pour acheter un bien immobilier en Espagne, les Étrangers doivent avoir leur NIE. Il s’agit du Numéro d’identification des Étrangers. Ce numéro est indispensable pour ouvrir un compte bancaire en Espagne et conclure les ventes. Les démarches pour l’obtention du NIE peuvent être longues et complexes.

A voir aussi : Comment trouver un programme immobilier neuf ?

Avoir un compte bancaire en Espagne

L’ouverture d’un compte bancaire espagnol est facultative. Toutefois, il est mieux de disposer de ce compte si vous voulez investir dans l’immobilier en Espagne. Il vous permettra de payer plus facilement votre vendeur, d’avoir une preuve de vente et de payer vos impôts.

Avoir un financement

Avant tout achat de bien en Espagne, il faut impérativement connaitre votre budget et définir la source du financement. Si vous êtes un non-résident, les banques ne pourront que vous prêter au plus 50 % de la valeur du bien.

A lire également : Pourquoi devenir agent immobilier de luxe ?

Trouver le bien immobilier

Si vous avez l’argent pour conclure l’achat, il vous faudrait maintenant trouver le bien immobilier qui vous convient. Vous aurez beaucoup du mal à faire les recherches hors de l’Espagne. Le mieux serait de s’y rendre ou de confier cette étape à une agence immobilière espagnole ou à un chasseur immobilier francophone.

Réserver le bien

Pour réserver le bien, vous devez signer avec le vendeur, le « Contrato de Reserva ». Ce contrat prouve que vous vous apprêtez à acheter le bien immobilier et définir les conditions de cet achat. À sa signature, vous devez verser entre 1 000 € et 3 000 € au vendeur.

Faire les vérifications juridiques

Pour les vérifications juridiques, vous devez vous tourner vers un avocat spécialisé et non vers un notaire. Celui-ci se chargera de voir s’il y a d’hypothèque sur le bien, les autorisations urbanistiques, le certificat énergétique, etc.

Valider le financement

Si vous avez déjà trouvé votre source de financement, c’est le moment d’entrer en possession de l’argent. Vous pourriez maintenant conclure l’accord avec la structure prêteuse ou envoyer l’argent sur l’un de vos comptes bancaires qui peut faciliter la transaction.

Conclure devant le notaire

Pour conclure la vente chez le notaire, vous devez vous présenter avec un membre de la structure prêteuse (si vous utilisez un crédit). Lorsque vous faites recours à un agent immobilier, il doit également être présent. Le notaire s’assure que la transaction est faite dans les normes.

Payer les impôts

L’impôt que vous aurez à payer dépend de plusieurs paramètres. Les autorités considéreront principalement la valeur du bien, la région, et la nature du bien (neuf ou ancien).