Sign in / Join

Comment devenir électricien indépendant ?

La profession de l’électricien est aujourd’hui en plein essor. C’est un métier très demandé en raison de la croissance du marché immobilier. Exercer ce métier en tant que travailleur indépendant vous permet de bénéficier de plus d’autonomie. Vous interviendrez alors aussi bien pour le compte des particuliers que des entreprises et des administrations. Cependant, il est nécessaire de prendre certaines dispositions en amont. Voici donc comment devenir électricien indépendant.

Être qualifié pour le métier

L’électricien indépendant doit impérativement être qualifié pour exercer la profession. En clair, il doit être détenteur d’un diplôme reconnu par l’autorité.

A lire aussi : Comment calculer votre salaire brut à partir d'un salaire net de 1700€ ?

Pour créer une entreprise d’électricité, vous devez avoir le CAP, le BEP ou un diplôme équivalent. Bien entendu, la qualification doit être dédiée à un métier du secteur de l’électricité. À défaut du diplôme, vous devez justifier d’une expérience professionnelle de trois ans au moins en qualité d’électricien.

Vous devez aussi effectuer un stage préparatoire pour vous installer à votre propre compte. Ce stage doit être idéalement fait à la Chambre des Métiers et de l’Artisanat. C’est un moyen de vous inscrire au répertoire des métiers, une autre condition nécessaire pour exercer l’activité. Toutefois, exception peut être faite de cette règle aux titulaires d’un diplôme de gestion ou à ceux qui ont déjà été chef d’entreprise.

A voir aussi : Comment faire pour le déménagement d’une entreprise ?

Choisir un statut

Mettre sur pied votre propre société de prestation de services en qualité d’électricien, c’est choisir d’abord un statut juridique. D’ailleurs, cette exigence est valable pour toutes les formes d’entreprise. Vous pouvez donc choisir d’installer votre activité en tant qu’autoentrepreneur.

Vous bénéficierez d’un régime fiscal et social avantageux. La gestion sera aussi simplifiée même si vous serez limité en termes de chiffres d’affaires. Comme statut, l’électricien indépendant peut aussi opter pour une entreprise individuelle. Il est question d’une entreprise en nom propre qui n’a pas une personnalité morale.

Le bémol avec un tel statut, c’est que vous devrez payer des charges sociales élevées. L’EURL et la SASU sont aussi des statuts juridiques que vous pourrez choisir pour la mise en place de votre activité.

Autres démarches

Après le choix du statut, l’électricien indépendant procédera aux formalités d’immatriculation de son entreprise. La procédure à ce niveau n’est pas standard. Elle dépend du statut juridique que vous avez choisi pour votre société. Toutefois, notez que la procédure est nettement plus simple lorsque vous choisissez le statut d’autoentrepreneur.

Souscrire une assurance professionnelle pour électricien indépendant est aussi un préalable à l’installation de votre activité. Les garanties qui doivent être incluses dans le document sont celles de la responsabilité civile professionnelle. En complément, la garantie décennale peut également vous aider selon le cas.

Enfin, établissez l’acte juridique de votre société, publiez sa création au journal officiel et acquittez-vous des frais de greffe.

Se former en continu pour rester compétitif

Pour rester compétitif dans le domaine de l'électricité, pensez à bien vous former en continu. En effet, les avancées technologiques et normatives sont constantes et nécessitent une adaptation permanente.

Une des façons de se former est d'obtenir des certifications professionnelles reconnues par la profession. Ces certifications attestent du savoir-faire technique de l'électricien et lui permettent d'être plus compétitif sur le marché. Parmi les certifications les plus courantes, on retrouve la certification Qualifelec qui garantit aux clients que l'électricien possède les connaissances techniques requises pour réaliser des installations électriques conformément aux normes en vigueur.

Participer à des formations continues permet à l'électricien indépendant d'approfondir ses connaissances dans certains domaines.

Trouver ses premiers clients et se faire connaître dans le secteur

Une fois que vous avez accompli toutes les étapes pour devenir électricien indépendant, il est temps de trouver vos premiers clients et de vous faire connaître dans le secteur. Voici quelques démarches à considérer :

Réseaux professionnels : Rejoignez des réseaux professionnels tels que les associations d'électriciens ou les chambres syndicales. Ces groupements offrent généralement des opportunités de networking et peuvent vous aider à établir des contacts précieux.

Partenariats : Collaborez avec d'autres professionnels du bâtiment tels que les plombiers ou les architectes. En travaillant en partenariat, vous pouvez bénéficier de recommandations mutuelles et attirer une clientèle plus diversifiée.

Médias sociaux : Utilisez les médias sociaux comme Facebook, Instagram et LinkedIn pour promouvoir votre entreprise et partager votre expertise dans le domaine électrique. Créez un profil professionnel attrayant, publiez régulièrement du contenu pertinent et engagez-vous avec votre audience.

En ligne : Des sites Web spécialisés permettent aux artisans indépendants de publier leurs annonces gratuitement ou moyennant des frais modiques ; ils sont très populaires auprès des particuliers qui recherchent activement un artisan compétent.

Bouche-à-oreille : Le bouche-à-oreille reste l'une des méthodes les plus puissantes pour se faire connaître dans n'importe quel secteur d'activité. Cela signifie fournir constamment un travail exemplaire et offrir un service client de qualité supérieure, afin que vos clients satisfaits parlent de vous à leurs amis, familles et voisins.

Campagne publicitaire : Une campagne publicitaire ciblée peut également être efficace pour attirer de nouveaux clients. Que ce soit à travers des annonces dans les journaux, des spots radio ou des panneaux d'affichage, assurez-vous de bien choisir vos supports de communication en fonction de votre audience cible.