Sign in / Join

Quel est le taux d’endettement maximum ?

Pendant longtemps, le taux de 33 % était considéré comme le niveau maximum au-delà duquel les banques ne vont pas. Mais les réalités sont bien plus complexes. Les banques ne fixent pas des taux d’endettement maximums. Cela est plutôt établi en fonction de chaque client. Voici tout ce qu’il faut savoir.

Le taux d’endettement maximum compris entre 30 et 35 %

La banque demande toujours un taux d’endettement de 30 % aux clients. Mais en fonction du montant à emprunter, ceux-ci peuvent négocier et opter pour une augmentation. Ceci concerne plus les revenus modestes et moyens.

A voir aussi : Quelle est la durée maximum de remboursement d'un crédit renouvelable ?

Un foyer touchant 1800 euros par mois ne pourra donc pas avoir un taux d’endettement supérieur à 30 % de ses revenus soit 540 euros. C’est donc le taux maximum pour les revenus peu réguliers ou moyens.

Mais aujourd’hui, pour répondre encore plus aux besoins des débiteurs, il y a des cas spéciaux. Le taux d’endettement peut donc dépasser les 30 % et aller à 35 %. Pour les ménages cumulant environ 8 000 euros par mois, le banquier peut être en mesure d’accorder un prêt qui couvre les 38% de ses actifs.

A voir aussi : Comment fonctionne le crédit renouvelable ?

Il pourra donc être amené à prendre des responsabilités et payer des mensualités allant jusqu’à 3 040 euros par mois. On estime dans ces conditions que le reste à vivre est largement suffisant pour couvrir les besoins du foyer.

Le taux d’endettement maximum conseillé

Il n’est pas du tout raisonnable de s’endetter au-delà des 35 % de ses revenus. Ce taux représente environ le tiers des actifs totaux. Lorsque vous fixez la barre de votre taux d’endettement à ce seuil, les banques n’auront qu’à prélever le tiers de votre salaire en guide de mensualités. Il en est de même pour les revenus annuels. Mais vous pouvez bien aller au-delà de ce seuil dans certains cas.

En temps réel, le taux d’endettement ne doit pas excéder le tiers des revenus nets d’un foyer. Lorsque ce seuil est dépassé, les banques parlent de défauts liés au remboursement. Les 65 % des revenus restant seront utilisés pour répondre aux besoins de la famille. Toutes les personnes du foyer peuvent donc bien se nourrir. C’est le maximum pour les organismes de finance.

Le taux de 35 % peut même impacter négativement les conditions de vie des personnes dans un foyer où il y a beaucoup d’enfants et moins de revenus. On dit dans ce cas que les actifs ne sont pas à la hauteur des passifs. La banque ne se permettra donc d’accorder un prêt à cette famille que sur engagement à travers une autre garantie.